Agir en leader au quotidien est harassant. Il faut du souffle et de la résistance. Une journée d’animation des hommes consomme une énergie extraordinaire. Il faut donc en avoir beaucoup en stock pour la traverser et renouveler l’épreuve le lendemain. Conserver en permanence son énergie à son optimum exige de se maintenir en bonne santé mentale et physique. En tant que dirigeant, les exigences du leadership, faites de stress, de pressions de toutes sortes et de fatigues, doivent conduire à respecter une bonne hygiène de vie pour rester efficace sur la durée. Nous distinguerons quatre exigences :

  • L’équilibre entre vie familiale, sociale et professionnelle

  • L’activité physique au quotidien

  • Une alimentation saine

  • Un sommeil réparateur

Equilibre entre ses trois vies

Aussi exigeant que soit le projet porté ou à développer, s’y consacrer en négligeant tout le reste conduira très rapidement à perdre ses repères. Pour alimenter sa réflexion, les signaux en provenance de son environnement sont importants comme le sont les émotions de la vie familiale et sociale. Il faut rester ouvert sur le monde, s’occuper de sa famille et maintenir une vie sociale active. Cette conduite nourrira ses réflexions et apportera bien-être et sérénité, deux ingrédients essentiels pour surmonter stress et pression.

L’activité physique au quotidien

Tous les médecins diront que faire de l’exercice est un élixir de longue vie et le meilleur des médicaments. Pour un leader, c’est, de plus, un excellent moyen d’évacuer le stress et d’améliorer le fonctionnement de ses neurones, par l’oxygénation active du sang qui irrigue son cerveau. Selon de nombreux chercheurs, 30 minutes d’exercices intensifs quotidiens contribuent à améliorer l’humeur, la masse de cellules grises, la circulation sanguine. Elles augmentent aussi sensiblement la cognition.

D’ailleurs, de nombreuses études ont prouvé que les personnes qui se livraient à une activité physique soutenue avaient une masse corticale bien plus importante que les autres. Des chercheurs américains, à la fin des années 90, ont fait courir des rats en cage tous les jours, sur des distances allant de 1,7 à 9,6 km. Ils ont ensuite mesuré leur taux de neurotrophines.

Conclusion : le sport augmente ce taux, avec pour conséquence une amélioration des capacités du cerveau et un ralentissement de sa dégénérescence. Toutefois, l’exercice physique est donc indispensable pour apprendre, mémoriser, lutter contre les maladies neurodégénératives, améliorer l’humeur et, naturellement, conserver la forme. Il ne faut pas croire qu’une demi-heure ou une heure par jour d’exercice physique soit une perte de temps. L’efficacité déployée ultérieurement la fera largement regagner.

Une alimentation saine

Tous les champions, dans tous les sports, considèrent leur alimentation comme l’un des piliers de leur succès. Un leader doit considérer qu’il est un sportif de haut niveau. Par ailleurs,  Il lui faut donc une diététique adaptée. Il ne s’agit pas, bien sûr, de se priver de tout et de se plier à des régimes draconiens mais il est nécessaire de respecter les quelques règles qui maintiennent la forme tout au long de la journée.

Un sommeil réparateur

Chacun est capable d’évaluer le nombre d’heures de sommeil dont il a besoin pour se lever le matin avec le sentiment de s’être vraiment reposé. Certains vivent très bien avec six heures de sommeil, d’autres ont besoin de dormir neuf heures. Il n’y a pas de règle intangible, mais le temps de sommeil, quel qu’il soit pour chacun, doit être respecté afin de vivre des journées efficaces. Elles sont à l’image du sommeil : bonnes quand il est bon, misérables quand il est mauvais.

Invité Alain Goetzmann

Coach & Conseil de Dirigeants

www.alaingoetzmann.com