Le management des  comités d’entreprise n’est pas de tout repos. La pression exercée par les salariés, les dirigeants, et les parties tiers donnent du fil à retordre aux représentants du personnels. Cependant, faire partie d’un CE ressemble étrangement à la vie d’un manager à haute responsabilité. En effet, établir une gestion administrative et comptable claire, communiquer efficacement, s’affirmer distinctement, être à l’écoute etc… la liste des similitudes est longues. Malgré tout ce remue-méninges, la principale mission des élus est essentielle : instaurer le dialogue entre l’employeur et les salariés.

Législation

En premier lieu, les membres d’un comité social et économique, communément intitulé « comité d’entreprise », sont élus par les salariés de cette entreprise. Selon les conventions préétablies, Ces élus représentent les salariés pour une durée total de 4 ans. Le nombre de représentants au sein du comité d’entreprise fluctue selon la taille de l’entreprise. Dit simplement, plus l’entreprise emploie de salariés, plus il y a de représentants.
En second lieu, pour se présenter comme membre du CE, le ou la salarié(e) doit remplir trois conditions :
·         Être âgé(e) de 18 ans à la date de la publication de la liste électorale
·         Être employé(e) de l’entreprise depuis 1 an minimum
·         Ne pas être affilié(e) à l’employeur personnellement (conjoint, marie ou femme, frère ou sœur, père ou mère etc…
Les membres du CE ont un statut de salarié(e) protégé(e) en matière de licenciement qui les protège contre les éventuelles représailles d’un employeur.
Pour en savoir plus sur la règlementation du C(S)E : cliquez-ici.

Défendre les salariés

Un comité d’entreprise est une organisation à part entière de l’entreprise. Effectivement, le CE a le droit d’information et de consultation sur les différentes décisions et actions envisagées concernant l’organisation de l’entreprise. Dans ces cas-là, il est question de gestion d’effectif. Les élus prennent alors le rôle de manager défendeur dans les décisions entrepreneuriales. Ainsi, les élus CE démontrent un intérêt concernant les questions RH. Ces interactions décisionnaires sont des instants importants dans la vie d’une entreprise. Plus précisément, c’est la raison pour laquelle les élus CE ont été élus : défendre l’intérêt des salariés. Le rôle d’un manager est de faire valoir son opinion, de se faire entendre et comprendre tout en étant à l’écoute de son/ses interlocuteur(s).

En tant que membre d’un CE, l’exercice est similaire. Participer au dialogue des futurs décisions implique une compréhension approfondie des méthodes d’influence. L’art de communiquer est primordial. Aucune inquiétude, de nombreux ouvrages existent permettant d’affiner son élocution. D’autant plus, les représentants CE font office de vitrine de la force salariale de l’entreprise. Face aux employeurs, construire un discours percutant et réfléchi apportera des résultats bénéfiques en faveur de vos collaborateurs. Le CE a des attributions sociales importantes. Il est consulté lorsqu’un comité de direction envisage des changements. Une modification des règles internes, une modification de la gestion prévisionnelle, un licenciement collectif etc… Un bonne préparation des élus sur ces sujets permettra de faciliter les négociations, au risque d’être houleuses si celles-ci sont mal gérées.

Gérer une équipe

Bien que les élus CE soient des salariés ordinaires de l’entreprise, leurs projets visent à améliorer la vie des autres collaborateurs. Qui dit projet, dit également objectif, échange, mobilisation etc… Tel un manager, l’élu d’un CE organise des réunions avec ses pairs pour établir les objectifs à court-terme et à long-terme, suivant la durée du mandat. Quelques bases de management sont essentielles, mais celui-ci s’établira naturellement selon la personnalité de l’élu. À juste titre, les maitres-mots de cette direction managériale seront Bienveillance, Respect et Travail.

Communiquer sur le CE

Les comités d’entreprise apportent de nombreux avantages aux salariés. En effet, les bénéfices sont innombrables suivant la créativité des élus. Il comporte, en majeur partie, de la billetterie, des activités sociales et culturelles (ASC), des voyages vacances à prix réduits, des coffrets et chèques cadeaux. Toutes ces offres s’avèrent inutiles si leurs bénéficiaires n’en connaissent pas leur existence.
Le rôle du manager CE est de transmettre efficacement ces offres. Suivant la taille de l’entreprise, l’information se diffuse plus rapidement ou non, plus simplement ou non. Toutefois de nombreuses solutions sont possibles :

La note interne papier.

En général, celle-ci s’affiche sur un tableau. Les salariés aperçoivent cette note en passant quotidiennement devant. L’information est brute.

 Le mail.

On transmit l’information directement aux salariés. Nul besoin de gaspiller de l’encre ou de feuilles à papier. L’inconvénient, ces mails sont souvent jetés aux oubliettes.

Le site internet.

Celui-ci est facile d’accès et sa présence permet de regrouper toutes les offres en un seul et même endroit.

La notification Smartphone.

De plus en plus utilisée, cette solution est proposée par une application mobile pour CE. Émanant d’une étude indiquant que les salariés profitent des bénéfices de leur comité d’entreprise à titre personnel, cette solution offre un lien direct entre le CE est ses bénéficiaires.Il va de soi qu’un élu a tout intérêt à communiquer efficacement sur les avantages du comité d’entreprise. Tout bien considéré, la notification Smartphone est une solution innovante et promettante. En conclusion, offrir des services qualitatifs à ses bénéficiaires est primordial. En effet, le CE sera ainsi perçu d’une manière positive et bénéfique par les autres salariés.

Gestion du CE

Premièrement, les comités d’entreprise ont également des responsabilités financières. D’ailleurs, comme un manager gèrent un bilan comptable, la gestion du budget est l’une des missions des membres du CE. Généralement, un expert-comptable est nommé par les membres élus. L’expert en charge de la comptabilité est rémunéré par l’employeur. Par ailleurs, la comptabilité est une partie importante dans la gestion d’un CE. Celui-ci doit fournir un bilan comptable claire afin d’assurer une transparence dans les décisions prises par les membres élus.

En outre, des logiciels de gestion CE existent afin de faciliter le travail des élus.

Deuxièmement, il est conseillé d’établir un budget prévisionnel. Également, les logiciels de gestion CE sont conçus pour gérer ces ressources. Ces derniers offrent un réel avantage dans le respect budgétaire des dépenses annuels du comité d’entreprise. D’ordinaire, les budgets généralement réalisés sont :

Le budget fonctionnel ou des activités économiques et professionnelles (AEP)
Ensuite, le budget des activités sociales et culturelles (ASC)
Après, le budget des investissements
Et enfin, les budgets d’un comité d’entreprise se gèrent différemment de par leur fonction.

Littérature conseillée

Voici une liste non exhaustive de livres intéressants relatifs au management des comités d’entreprise :
Gérer un comité d’entreprise, de Xavier BOUVIER (Édition Nathan 2009)
Comité d’entreprise : les bonnes pratiques, de Olivier SÉVÉON (Édition GERESCO, 2017)
Les délégués du personnel : le guide pratique, de Xavier BERJOT (Édition Afnor, 2013)