Article publié en partenariat avec Eotim, cabinet de recrutement IT en France et au Portugal

En étant manager, vous avez certainement déjà rencontré des difficultés à manager
différentes générations présentes dans votre équipe. Dans ce nouvel article, nous
avons donc souhaité vous donner quelques conseils et astuces afin d’améliorer l’ambiance et la productivité au sein de votre équipe.

Comprendre les attentes des différentes générations

Faire cohabiter 4 générations en entreprise n’est pas toujours simple. À chaque
génération correspond des attentes et des modèles managériaux différents.

Pourtant chacun a des connaissances et des compétences utiles à l’entreprise mais
aussi à ses collaborateurs.
C’est pourquoi prendre quelques précautions managériales peut s’avérer très utile afin
d’éviter les conflits intergénérationnels, qui apparaissent très souvent par manque de
communication et d’anticipation.

Mettre en place un système de mentoring

Le système de mentoring permet la transmission des compétences et des bonnes
pratiques. Il est donc important de le mettre en place dans une entreprise afin d’assurer
sa pérennité.
Cependant, lorsque le mentoring est évoqué, la plupart des personnes réfléchissent
de manière verticale, c’est-à-dire qu’ils pensent que cela s’effectue obligatoirement du
manager vers un employé, ou bien d’un senior vers un junior.
Mais le mentoring inversé se pratique de plus en plus et cette méthode a déjà fait ses
preuves.
En effet, les plus jeunes, qui sont des « digital natives », peuvent aider les seniors à
mieux appréhender les nouveaux outils de travail. Ils amènent également une nouvelle
vision et de nouvelles idées pour l’entreprise.
Créer des binômes intergénérationnels améliorera la cohésion de l’équipe et donc la
productivité et les performances.

Favoriser l’autonomie et la responsabilité des employés

Les générations Y et Z sont demandeuses d’autonomie. Adopter un management
directif avec eux serait prendre le risque de les braquer. Ils souhaitent plus de liberté
et de flexibilité dans leur travail.
Les collaborateurs les plus jeunes préféreront un management délégatif ou
collaboratif. Sans ce sentiment de surveillance permanent les employés seront moins
stressés. En tant que manager votre rôle reste tout de même de guider vos
collaborateurs, il faut donc réussir à trouver le juste milieu entre autonomie et
accompagnement. Ainsi les employés n’auront pas le sentiment d’être contraints mais
suivront tout de même vos directives. Les responsabiliser ne fera qu’augmenter leurs
performances.

Encourager la communication et la diversité

La communication entre les employés est primordiale, mais les managers doivent
aussi donner des feedbacks réguliers. Les nouvelles générations demandent ces
retours afin de pouvoir avancer. Il est donc important de souligner ce qui ne va pas
mais aussi ce qui est bien fait afin de preuve de reconnaissance.
La diversité générationnelle au sein d’une même équipe est également importante. En
effet, si une équipe n’est constituée que de personnes issues de la génération X et
une autre que de la génération Z, les relations ne pourront pas être correctes et les
incompréhensions seront nombreuses.

Inciter à la formation professionnelle

Aujourd’hui l’accès à la formation professionnelle est facilité par de nombreux moyens
comme par exemple les heures CPF cumulées au cours de sa carrière. Donner
l’opportunité aux générations baby-boomers et X de se former aux pratiques
professionnelles et aux outils actuels est l’occasion de réduire les incompréhensions
entre générations. Si les employés seniors savent manipuler les nouveautés ils auront
bien entendu moins de mal à collaborer avec les juniors.
Avec tous ces conseils vous devriez désormais avoir quelques pistes vous permettant
de mieux manager différentes générations en évitant les conflits intergénérationnels
dans l’entreprise. Ainsi chacun se sentira à sa place et l’engagement des salariés n’en sera que meilleur.