En termes simples, le management de transition est le fait de faire appel à un dirigeant ayant de l’expérience pour prendre les rênes d’une entreprise. Le but étant, bien évidemment, d’apporter les changements nécessaires pour obtenir une performance optimale. L’efficacité de cette solution n’est plus à prouver. Voici donc un petit récapitulatif sur tout ce qui est bon à savoir sur ce sujet.

 

Les principes du management de transition

C’est aux Pays-Bas vers les années 70 que le management de transition a vu le jour. Il connaîtra un grand succès en Angleterre et dans plusieurs pays d’Europe sous le terme « interim management ». C’est vraiment à partir des années 2000 que le marché de ce service a pu s’accroître.

 

Dans la pratique, une entreprise fait appel au service d’un cadre dirigeant expérimenté en externe. C’est tout le rôle du manager de transition, qui devra collaborer avec cette structure de manière ponctuelle. Grâce à son expérience, le cadre dirigeant est tout de suite opérationnel et reste entièrement disponible pour différentes missions. Il pourra en effet s’agir, soit d’une gestion de crise, soit d’une restructuration, soit encore pour développer un service ainsi qu’une activité.

 

Les détails d’une mission de management de transition

Il faut savoir que le manager de transition se fait mandater par les dirigeants ou encore les actionnaires d’une entreprise donnée afin de dénouer une situation complexe. Ce dernier agit donc sur une durée limitée. Il ne s’agit pas là d’un recrutement proprement dit, mais d’une ressource externe très qualifiée. À part cela, le manager de transition sera en mesure de mettre à profit toute son expérience, ainsi que son savoir-faire ou encore son objectivité très recherchée pour diverses finalités.

Ainsi, il peut directement mettre en œuvre ses plans d’action, tout d’abord en définissant les enjeux à surmonter. Ce plan est toutefois encadré par un directeur de mission, car ce dernier, le manager de transition ainsi que les dirigeants de l’entreprise prennent rendez-vous une fois par mois.

Ce sera d’ailleurs l’occasion de faire un point sur l’avancée du projet. Durant cette étape, ils relèveront les différents obstacles et avanceront les solutions adéquates.

Le manager de transition devra en outre faire preuve d’engagement en veillant surtout à s’assurer que son successeur obtienne une bonne intégration.

 

Le contrat d’un manager de transition

Cette personne est au centre de toutes les attentions peu importe le type des missions. Elle pourra en effet intervenir à chaque niveau de la hiérarchie et dans différents secteurs d’activités.

Les missions sont considérables et uniques. Par ailleurs, le projet se déroule sur une durée limitée, généralement définie entre 6 et 18 mois.

Le manager de transition est mobile, ce qui lui permet d’intervenir sur tout le territoire et même à l’international, selon les besoins de l’entreprise.

 

Les raisons de faire appel au manager de transition

Peu importe le type de structure, les entreprises et organisations de tous les secteurs, auront à un moment ou à un autre le besoin d’effectuer des changements ou encore de faire face à un challenge.

De nombreux résultats sont attendus, surtout lorsqu’il s’agit de projets d’envergure. C’est la principale raison pour laquelle les entreprises font appel à ce type de service.

 

Les avantages de faire appel au manager de transition

Le manager de transition est appelé pour créer de la valeur. Il devra ainsi donner des recommandations afin de remplir sa mission. Le but étant d’améliorer l’environnement social, humain ou encore managérial de l’entreprise.