Plusieurs entreprises et industries ont déjà soumis le pilotage de leur projet ou la gestion d’une situation précise à un manager de transition. Les avantages, en confiant l’accomplissement d’une tâche spécifique à un expert externe, sont en effet nombreux. D’une durée limitée, le recours au management de transition peut s’expliquer par diverses raisons telles que le redressement de situation critique, la fusion et l’acquisition ou encore la création d’une start-up. Souvent, on classe ces situations d’exceptionnelles et/ou urgentes.

 

Faire appel à un manager de transition a pour but alors de trouver rapidement une solution. Le profil d’un tel spécialiste doit être à la hauteur, voire même au-dessus de la mission. Il ne se compte pas parmi les membres du personnel et n’agit pas comme un consultant en donnant des conseils. Un manager de transition se rend sur le terrain et agit directement. Il est important de noter que l’expert n’occupe pas un poste vacant ni vient en renfort aux personnels.

 

Un manager de transition a des missions bien précises

 

Le client s’attend surtout à un retour sur investissement en faisant appel à un manager de transition. Ce dernier prend alors des engagements de réussites. Le plutôt possible, il se rend opérationnel pour analyser les problèmes et apporter des solutions. Pour ce faire, outre ses expériences, il use de son réseau en tant que professionnel dans le secteur. Avec ses dizaines d’années d’expériences au moins et ses formations, la réactivité et la polyvalence constituent ses caractères déterminants.

Le manager de transition dirige la plupart des opérations de redressement ou de changement avec sa qualité de leadership. En d’autres termes, il remet de l’ordre dans toutes les activités allant des gestions des ressources, du personnel et des résultats.

Selon le besoin, un manager de transition peut intervenir dans la gestion stratégique des projets, la gestion de l’optimisation des chaînes de production, l’accompagnement durant une phase de restructuration ou pour la maîtrise de la croissance en temps de crise.

À chaque fois, la mission d’un manager de transition est alors bien définie comme l’organisation de la succession dans une entreprise familiale. Il aide le successeur à s’intégrer dans sa nouvelle fonction, par exemple. Même si l’expert n’assure pas le rôle d’un consultant, vous pouvez parfaitement demander conseil.

 

Un manager de transition a des missions qui évoluent

 

Le champ d’action d’un manager de transition ne demeure pas uniquement dans le département des ressources humaines. Depuis quelques années, les responsabilités s’accroissent et apparaissent dans d’autres branches comme les systèmes d’informations, les achats et les logistiques.

Il faut bien choisir alors son manager de transition vu que chaque expert possède ses spécialités et la situation à gérer ne présente pas souvent les mêmes paramètres. Il est même possible de trouver un personnel qualifié pour travailler dans l’ingénierie, la comptabilité ou la finance. Dans certains cas, il est possible qu’un manager de transition octroie un poste dans la direction.

Avant d’accepter d’intervenir, le manager de transition se réfère à son expertise pointue. Les missions du manager n’entravent pas celles des personnels. Au contraire, elles se complètent.

D’ailleurs, avec la formule de mission en portage salarial, ce recours à un professionnel qualifié ne perturbe aucune organisation dans l’entreprise même si on leur attribue temporairement le poste de directeur d’usine ou de chef de projet stratégique, par exemple.