Le management de transition est apparu pour la première fois dans les 1970 aux Pays-Bas. Il était à cette période connu sous l’appellation d’intérim management. À un moment donné, il arrive qu’une entreprise soit confrontée à un moment difficile. Pour surmonter cette crise, les dirigeants recourent souvent au management de transition. Ce dernier est une pratique qui consiste à conférer d’une manière provisoire la gestion de l’entreprise ou de l’une de ses branches à un dirigeant opérationnel externe.

L’intervention de cet agent donne alors à la firme la possibilité de compenser un déficit de management. Le domaine d’application du management de transition ne se limite pas qu’à pallier une situation difficile. Il permet également à une firme de dynamiser sa croissance; de rentabiliser un outil de production ou encore de diriger un projet stratégique. De ce fait, Le management de transition intervient donc aussi bien dans les situations négatives; que dans les situations positives de la vie d’une entreprise.

Que fait exactement le manager de transition ?

Le manager de transition est un spécialiste mandaté par des actionnaires ou des dirigeants d’une boîte. Pour remédier à une situation ou tout simplement pour mener à bien un projet d’une grande envergure, le professionnel met en pratique son expertise ainsi que ses compétences dans le domaine du management de transition. Le manager de transition est un véritable acteur de changement dans une firme.

Ce décideur réalise la conception et la mise en œuvre des solutions au sein de l’entreprise. Ainsi, cet agent externe va également diagnostiquer, comprendre et élaborer un plan d’action. Une fois ce dernier établi, il le mettra en application avec la collaboration des équipes de l’entreprise. Dès que sa mission arrive à son terme; il déléguera à un candidat recruté ou à un interne tous les documents qui ont permis à l’entreprise de remonter la pente ;ou de booster sa performance opérationnelle. À titre d’information; le manager de transition peut prendre une décision à tous les niveaux de l’organisation de l’entreprise (la direction générale, les ressources humaines; la finance, la direction des ventes et la logistique).

Quelles sont les organisations concernées par le management de transition ?

Les PME, les PMI, les ETI, les groupes nationaux et internationaux et les opérateurs publics sont libres de recourir au management de transition pour redresser une situation ou tout simplement pour accroître les compétences d’une équipe. Un grand nombre de firmes ont compris l’importance du management de transition.

D’ailleurs; beaucoup d’entre elles ont déjà sollicité l’intervention d’un manager de transition pour mettre en œuvre leur projet à fort enjeu au moins une fois. Une grande partie de ces entreprises a une bonne image de cette pratique; certainement; parce qu’elle leur a permis de développer une nouvelle activité; de leur créer de la valeur; de développer leur production et d’améliorer leurs performances commerciales. Bien que l’intervention d’un manager de transition soit assez chère, il en vaut vraiment la peine.