Aujourd’hui, on sait que le nombre de freelances augmente, et de plus en plus d’entre eux intègrent les entreprises le temps d’un projet. Il est important de noter que manager une équipe de freelances ne demande pas les mêmes ressources et qualités que pour manager une équipe de salariés… Leurs objectifs sont différents, et leurs méthodes de travail sont souvent différentes également. Mais alors, comment s’y prendre ? Voici 7 conseils pour vous aider à devenir un manager de freelances hors-pair !

 1) Établir des règles d’organisation

Il est important de définir dès le départ les objectifs et attentes de chacun afin d’apporter de la clarté au projet, et d’accorder les membres de l’équipe.

L’organisation générale du projet est très importante : les emplois du temps de tout le monde doivent être harmonisés en définissant des délais. Les membres de l’équipe doivent aussi se mettre d’accord sur les méthodes de travail utilisées lors du projet, ou sur les outils favorisés.

Il est important de définir clairement ces points, afin de favoriser le bon déroulement du projet et de vous permettre de mieux anticiper.

En tant que manager, tentez de garder une certaine ouverture d’esprit : ne soyez pas trop rigide.

Nous vous conseillons également la mise en place de certains outils digitaux. Qui faciliteront votre organisation : Trello, Slack, Google Drive, etc.

2) Flexibilité et adaptabilité seront vos meilleurs amis

Lorsque l’on travaille avec des freelances, il faut prendre en compte le fait qu’ils travaillent sûrement sur d’autres projets en même temps. Soyez donc flexible, et n’attendez pas d’eux une disponibilité illimitée pour votre projet. Le mieux pour tout le monde est d’aller toujours à l’essentiel, en favorisant par exemple les emails courts.

Gardez en tête le fait qu’ils sont externes à votre entreprise : certains éléments peuvent vous paraitre évidents, mais ne le seront pas forcément pour eux. A vous de vous adapter, en bon manager.

3) La confiance, c’est important

Bien évidemment, pensez tout au long du projet, à établir une relation de confiance entre vous et les freelances de l’équipe : cela fait partie de votre rôle de manager, et vous permettra sûrement d’éviter de mauvaises surprises, comme un abandon en cour de projet par exemple. De plus, avec une relation de confiance, vous gagnerez en productivité.

Et dites-vous que quand le salarié d’une entreprise sera votre subordonné, le freelance, lui, pourra aller voir ailleurs si votre façon de manager ne lui convient pas. Vous lui offrez du travail, mais il vous vend ses services…

Toujours dans le but d’avoir une relation de confiance notamment dans le long terme, les payer dans les temps est une très bonne habitude à prendre : leur revenu dépend notamment de vous !

Enfin, comme tout bon manager, pensez à donner clairement votre avis sur les productions des membres de votre équipe : encouragez-les si leurs travaux vous conviennent parfaitement, mais n’hésitez pas à leur faire savoir s’ils n’ont pas répondu à vos attentes. Tentez d’être pédagogue pour cela…

Si vous avez l’occasion de manager un jour une équipe de freelances, n’hésitez pas et foncez ! Ce sera l’occasion d’enrichir vos expériences, et de vous exercer. Car rien de mieux que manager une équipe d’indépendant pour se remémorer de l’importance de la communication, le dialogue et l’écoute sont essentiels au bon déroulement d’un projet, et à la bonne entente de l’équipe.

Travailler avec une équipe de freelances vous permettra aussi de changer vos méthodes. Et de sortir de votre zone de confort, ce qui n’est pas à négliger !

Freelancr ©