Le management de transition consiste à appeler un dirigeant expérimenté à la tête d’une entreprise. Cela peut être effectué suite à une difficulté rencontrée par la société ou juste pour optimiser la performance. Pour ce faire, un manager de transition intervient et il devient le nouveau leader de l’établissement en question.

Les divers avantages tirés de l’application du management de transition

Le management de transition ou l’l’terim management était à l’origine un concept des Anglo-saxons. Au début, il concernait des situations de crises, un déficit du management ou une absence de dirigeant. Toutefois, ce dispositif est devenu récurrent pour l’amélioration de la performance de l’entreprise et pour mener un projet stratégique. De ce fait, il procure des avantages aux sociétés qui le mettent en application. Par le biais d’un manager, le management de transition assure une gestion temporaire avec efficacité. Ainsi, c’est un travail en urgence pour pallier aux problèmes que l’administration interne n’arrive pas à maîtriser. En outre, le management de transition peut concerner les ETI, les PME, le PMI et les autres secteurs publics. Selon la Fédération Nationale du Management de Transition, plus de 1 200 entreprises ont recours à ce dispositif.

Le manager de transition : un professionnel clé de la réussite d’une entreprise

En premier lieu, le manager de transition est celui qui a pour mission de gérer l’entreprise pendant un temps déterminé. Il peut concerner d’un cadre surdimensionné ou expérimenté provenant des cabinets de management de transition, à l’instar de Wayden.En fait, durant l’exercice de ses fonctions, il agit en tant que leader de la société. Puis, il peut occuper le poste du dirigeant au cas où le DG ne serait plus en mesure de le faire. Par ailleurs, l’expert assumera plusieurs rôles selon le besoin de l’entreprise qui le sollicite. Que ce soit pour une amélioration de situation de crise ou pour une meilleure performance, l’intervention du professionnel est nécessaire. Pour cela, il doit fixer des points stratégiques afin de résoudre le problème et d’obtenir de bons résultats. Toutefois, le manager de transition travaille en collaboration avec toute l’équipe. Par conséquent, les entreprises qui engagent un manager de transition seront privilégiées.

Des conditions à remplir pour devenir un manager de transition

Le métier de manager de transition est très spécifique. Plusieurs critères sont à tenir en compte pour pouvoir exercer ce travail. Parmi ces derniers, l’expérience est de mise. En effet, le sujet doit avoir occupé des fonctions de direction significatives à l’international ou en France. De même, il est requis que l’intéressé parle plusieurs langues et cerne parfaitement le domaine de l’entreprise. Des cabinets de management de transition comme Wayden exigent souvent une compétence assez large venant des managers. En outre, des qualités de leader sont indispensables. Ainsi, le manager de transition est tenu à l’écoute des équipes pour faciliter l’atteinte des objectifs. Il faudra aussi que l’expert possède une capacité d’adaptation et être résistant à la pression. Enfin, le métier de manager de transition connait de fréquents déplacements. De ce fait, l’intéressé doit bien gérer son emploi du temps.