Tout d’abord, qu’est-ce qu’un freelance ?

Il s’agit d’une personne qui exerce une activité professionnelle avec la qualité de travailleur indépendant. Le freelance n’a pas de contrat de salarié et il n’a pas d’employés. Son activité prend la forme de missions facturées à ses clients.

Un freelance peut travailler en équipe, dans certains cas ou contextes, mais juridiquement, il aura sa propre « entreprise ».

Par ailleurs, le freelancing n’est pas un statut, or si vous souhaitez être indépendant et avoir votre propre activité, vous devez avoir un statut juridique. Dans cet article, nous allons vous présenter l’un d’eux, qui a ses particularités, et ses avantages : le portage salarial.

Qu’est-ce que le Portage Salarial ?

Il s’agit d’une alternative à un projet de création d’entreprise. Il minimise donc les risques de lancement de l’activité freelance.

Explications :
Une mission en portage salarial, c’est un accord entre trois parties : le client, la personne en portage salarial et l’entreprise de portage salarial.

Le portage salarial permet de créer et exercer une activité professionnelle indépendante, sans subir les contraintes de la gestion administrative, et tout en bénéficiant de la couverture sociale du statut de salarié, car vous être à la fois freelance ET salarié. Vous bénéficiez donc :

  • Du régime général de sécurité sociale,
  • De l’assurance chômage (pôle emploi, assedic, unedic)
  • Du régime de prévoyance,
  • Du régime de retraite complémentaire

Ce statut freelance permet donc d’associer les avantages du salariat et de la liberté d’entreprendre. Il rend possible le développement d’une activité professionnelle indépendante, ou freelance, tout en conservant les bénéfices sociaux du salariat classique.

Comment cela fonctionne ?

C’est le consultant en portage salarial qui prospecte sa clientèle et négocie ses missions ou prestations (contenu, planning, conditions financières, etc).

Une fois les modalités négociées entre le freelance et son client, la société de portage salarial intervient. Elle établit une relation commerciale avec l’entreprise cliente par le biais d’un contrat commercial de prestation. C’est également elle qui facturera.

Dans un même temps, la société de portage crée une relation de travail avec le professionnel indépendant et salarié par le biais d’un contrat de travail cette fois.

Enfin, Le freelance en portage salarial pour sa part, établit une relation client/fournisseur avec le client.

Dans quel cas choisir ce statut ?

Voici différents cas pour lesquels le portage salarial peut être envisagé :

  • Vous souhaitez être créateur d’entreprise en prestation de service (c’est-à-dire en consulting, freelance, formation, et prestation de service intellectuel) qui ne nécessite pas la création d’une société.
  • Vous êtes demandeur d’emploi, et démarrez une activité en complément de votre allocation chômage.
  • Vous êtes un professionnel indépendant et vous devez facturer une mission ou une prestation auprès d’une entreprise.
  • Vous souhaitez créer une entreprise pour tester votre projet, son offre de service et sa pérennité sans aucun risque d’investissement, ni perte de temps dans la création d’une société.
  • Vous souhaitez une extension au statut d’autoentrepreneur.

Bon à savoir :
Le contrat de portage peut être à durée déterminée (CDD) classique (avec un maximum de 18 mois), ou bien un contrat à durée indéterminée (CDI).

Il peut être une solution pérenne ou bien une solution ponctuelle entre deux périodes d’embauche.

Vous souhaitez en savoir plus sur le portage salarial ? N’hésitez pas à consulter tous les avantages de ce statut en cliquant ici.