A la fois indépendants et salariés, 70’000 prestataires freelances ont choisi le portage salarial en France. Pour exercer leur activité en toute autonomie avec les mêmes droits sociaux que les salariés. Comment sont-ils managés par leur société de portage salarial ?

En 10 ans le nombre de travailleurs indépendants a augmenté de 120% en France. Ils représentent aujourd’hui 10% des actifs. Parmi ces professionnels autonomes, des prestataires choisissent le portage salarial. Un statut sécurisé qui offre les mêmes droits sociaux que celui du salarié. Entre accompagnement et obligations de rendement. Comment une société de portage salarial manage-t-elle ses portés qui sont à la fois des clients et des collaborateurs salariés ?

Par Bernard Béguin, MISSIONS-CADRES portage salarial

1. Le prestataire porté : un statut de salarié, une activité d’indépendant

Prestataires de services intellectuels de haut vol. Les professionnels portés gèrent en toute autonomie leur activité que ce soit la recherche de leur clientèle, le montant de leurs honoraires ou le planning de leurs missions. Pour autant, ils ont un statut de salarié dans leur entreprise de portage. Les modèles de management qui privilégient contrôle et hiérarchie verticale ne peuvent pas s’appliquer à des autonomes qui au-delà de leur statut sont avant tout les clients. La force vive d’une société de portage.

2. Servir ou manager les portés ?

Le rôle d’une société de portage est avant tout d’apporter un service de gestion de qualité à ses portés. Service que ces derniers payent, mais pas seulement. Il faut également appliquer un modèle de management souple et collaboratif pour atteindre un double objectif : la réussite du porté, les objectifs de productivité de l’entreprise.

Chez MISSIONS-CADRES, manager des portés, c’est avant tout adopter une écoute active et leur garantir un accompagnement personnalisé, de la définition de leur projet à l’exercice quotidien de leurs missions tout en veillant à ce qu’ils aient la capacité de vivre du portage. Notre rôle est d’analyser leurs besoins et de lever toutes les contraintes administratives, fiscales, sociales et comptables pour qu’ils puissent se centrer sur le cœur de métier.  Nous sommes les facilitateurs de leur activité tout en étant les partenaires actifs du développement de leur carrière grâce à un suivi régulier et des temps stratégiques de bilans à leur demande, toujours dans le dialogue sans contraintes de contrôles stricts et systématiques.

3. Les 4 grandes qualités pour manager des portés

Expertise : les conseillers permanents d’une société de portage salarial doivent avoir une expertise pointue des métiers exercés par les portés. MISSIONS-CADRES forme régulièrement son équipe interne aux nouvelles règles fiscales, comptables, sociales et RH. Une veille approfondie des professions émergentes est également menée.

Réactivité : chaque demande doit être traitée sous 24h, certains contrats de prestations doivent pouvoir être finalisés en 48h pour permettre au consultant de réaliser une mission dans l’urgence.

Intelligence émotionnelle : s’adapter à plus de 400 profils différents demande un sens inné de l’écoute, du dialogue et une grande capacité d’adaptation.

Transparence : il n’y a de conflits que s’il y a un manque de transparence entre les parties. Le discours et les procédures doivent être clairs tant sur le plan financier que sur les obligations de part et d’autre. En cas de difficulté, un échange visant à une prise de conscience de l’indépendant peut aboutir à une sortie du statut.

Au final, manager des professionnels en portage, c’est d’abord co-construire entre partenaires un projet d’avenir professionnel dans l’intérêt personnel du porté et pour l’intérêt économique de la société.

En savoir plus sur le portage salarial :  https://www.missions-cadres.com