La France est le deuxième pays européen en création d’entreprises en 2018 avec 3,8 millions d’entreprises dans les secteurs marchands non agricoles. Parmi les créateurs d’entreprise, certains profils-types se dessinent : les « jeunes diplômés créateurs », les « salariés avec une activité complémentaire », les « retraités », les « demandeurs d’emplois ». (Source : INSEE).

Quel statut choisir pour devenir indépendant ?

Le fonctionnement en « indépendant » vous attire mais vous hésitez encore quant à la structure juridique à mettre en place ?

Voici les quatre principaux statuts possibles pour votre création d’entreprise :

  • L’Auto-entrepreneur pour lequel il suffit simplement de vous inscrire sur le site internet de l’auto-entrepreneur. Pour les prestations de service, vous n’êtes pas assujetti à la TVA jusqu’à 33200 € et êtes limités à 82800 € de CA. Vous ne pouvez pas déduire vos frais de votre activité et cotisez 24,6 % du CA pour être couvert par la sécurité sociale, avoir des droits retraites au plus bas et ne pas cotiser au chômage.

Pour les trois autres statuts, il n’y a pas de limite de CA.

  • L’Entreprise à Responsabilité Limité (EIRL, EURL, SARLU ou SARL), avec ce statut, vous ne générez plus de droits au chômage. Cependant, vous cotisez à l’URSSAF pour la protection sociale et la retraite mais en obtenant deux fois moins de droits qu’un salarié.
  • La Société par Actions Simplifiée (SAS ou SASU), avec ce statut, vous pouvez avoir un statut de salarié et donc la protection sociale correspondante mais en cotisant à perte au chômage car vous n’y avez pas droit dans ce statut.
  • Le Portage salarial, avec ce statut vous avez l’autonomie d’un indépendant, vous  négociez vos prestations avec vos clients (coût et contenu). Vous bénéficiez des avantages d’un salarié. Ce mode de travail se développe de plus en plus (20%/an) et correspond à l’évolution du marché, le salarié porté effectue ses missions sans connaître les risques d’un entrepreneur classique et sans lourdeur administrative.

Optimisez votre fonctionnement avec le Portage Salarial

Créez votre indépendance en misant sur le portage salarial vous permet d’avoir une grande liberté d’action avec un statut de salarié. Avec le portage salarial, vous ne vous souciez plus de la gestion administrative de votre entreprise et vous vous concentrez uniquement sur votre activité : pas de structure à créer, pas de factures à établir, pas de comptabilité à gérer…

Votre entreprise de portage salarial s’occupe de tout.

Par ailleurs, ce statut vous fait bénéficier de :

  • La protection sociale du régime général
  • Des garanties et droits prévus par le Code du Travail (assurance chômage, assurance maladie, retraite, mutuelle et prévoyance)

Enfin, vous pouvez cumuler l’ARE (Aide au Retour à l’Emploi) et une activité en portage en fonction des conditions et règles de cumuls de Pôle Emploi.

Le portage salarial est donc une solution simple pour vous lancer dans la création d’entreprise. Vous n’avez plus qu’à vous soucier de votre activité plutôt que des contraintes administratives.