Alors même que le management de projet structure les projets d’entreprises, le financement de projet n’est pas toujours bien organisé. Découvrez nos conseils pour un financement de projet maîtrisé et efficace.

S’informer sur les financements avant de lancer le projet

Le chef de projet prévoit généralement d’obtenir des aides publiques pour financer les projets qu’il supervise. Or cette démarche fait rarement partie intégrante du projet, ce qui réduit la possibilité d’obtenir des financements. En effet, le processus lié à l’obtention d’aides comporte plusieurs étapes plus ou moins longues qu’il faut planifier à l’avance :

  • L’identification des aides liées au projet ;
  • Les pièces justificatives à fournir,
  • Le montage de dossier,
  • Le délai de traitement du dossier.

Si le financement de projet n’est pas intégré dans le planning dès le début, le dossier d’aide sera élaboré dans la précipitation. Le financement du projet ne sera donc pas optimisé alors qu’il existe plus de 800 aides publiques souvent cumulables. Après avoir formalisé le phasage du financement de projet, le chef de projet doit se mettre en relation avec les personnes-clés du projet.

Désigner les personnes-clés liées au financement du projet

Pour que le processus de financement du projet se déroule rapidement et efficacement, le chef de projet doit désigner un collaborateur en charge de cette mission. Il est fondamental d’impliquer ce collaborateur directement dans le projet pour qu’il soit en lien direct avec les personnes-clés du projet. Ce sont elles qui détiennent les connaissances qui permettront de monter les dossiers d’aide. Bien que ce conseil puisse paraître évident, beaucoup d’entreprises ne fonctionnent pas de cette manière.

Bien souvent, le montage des dossiers d’aide est en marge du projet et la personne qui doit s’en charger n’occupe pas un poste clé. Celle-ci doit donc trouver les bons interlocuteurs, les contacter et leur demander les informations requises pour le montage de dossier. Ces démarches représentent une perte de temps considérable. C’est pourquoi il est essentiel d’appliquer la méthodologie du management de projet au financement de projet. Si au contraire vous ne souhaitez pas gérer tout le processus de financement du projet, la solution la plus simple est de faire appel à un cabinet de conseil en financements publics.

Sous-traiter la partie « financement » du management de projet

Le processus de recherche et d’obtention d’aides financières publiques nécessite du temps et des compétences spécifiques. Recourir à un cabinet de conseil augmente vos chances d’obtenir des aides et vous libère du temps pour ce projet. Votre consultant pourra également s’impliquer dans le projet en tant que maître d’œuvre, et réaliser le management du projet. Cet aspect est d’autant plus important que le management de projet lié aux aides publiques peut être un critère d’éligibilité à certaines aides.

Il existe des aides publiques pour lesquelles il est obligatoire de formaliser le management de projet. Il s’agit notamment des aides aux projets collaboratifs. Dans ce cadre, il est demandé d’élaborer un suivi du projet, d’assurer la gestion administrative et financière ainsi que la communication et la promotion. D’autres aides peuvent prendre le management de projet en compte dans leurs critères d’attribution de l’aide. Ces actions peuvent être sous-traitées à un cabinet de conseil et financées jusqu’à 100% via les aides aux projets collaboratifs.

Frédéric REY, Gérant d’AREAD

AREAD est un cabinet de conseil en financements publics pour les entreprises. Depuis plus de 15 ans, nous aidons les entreprises à obtenir, optimiser et sécuriser les financements de leurs projets.