Trouver un financement, est sans aucun doute, l’étape le plus difficile dans la grande aventure consistant à lancer une start-up. Difficile certes, mais résolument indispensable. Impossible en effet de faire quoi que ce soit, sans argent. Heureusement, des solutions existent.

Se faire financer par une banque

Pour disposer d’un montant suffisant au lancement de leur start-up, les jeunes entrepreneurs sont nombreux à se tourner vers les banques. Ici, l’idée consiste à convaincre la banque de la solidité du business plan afin qu’elle accepte d’injecter de l’argent dans le fameux projet. Et ce ne sera pas facile ! La start-up n’étant pas encore opérationnelle, elle ne génère aucun revenu : ce qui naturellement, peut rebuter les banques. Ce type de financement ne leur accorde par ailleurs pas de parts de la start-up. Dans le cas où une banque accepte d’octroyer le financement, il faudra à coup sûr, présenter des garanties afin de couvrir les pertes d’argent éventuelles.

 Miser sur un produit spécifique à l’instar du prêt immobilier

Au lieu de demander un financement direct, pourquoi ne pas souscrire un prêt personnel ? Peu d’entrepreneurs y pensent, mais le prêt personnel offre également une bonne solution de financement pour les start-ups. À l’instar du prêt immobilier, le prêt personnel présenté sur boursedescredits.com est un produit financier permettant l’octroi d’une somme d’argent assez importante, que l’emprunteur peut utiliser à sa guise. Pour accorder le prêt, la banque étudiera davantage la situation financière de l’emprunteur que celle de son entreprise. Attention, c’est à titre personnel que ce type de prêt est souscrit.

Utiliser ses économies personnelles

Avez-vous réussi à épargner une somme conséquente? Si oui, alors tant mieux, car vous pouvez utiliser cette réserve d’argent pour financer votre start-up. De nos jours, il faut savoir que les coûts de création d’entreprises sont à leur plus bas niveau. 90 % des start-ups actuelles sont d’ailleurs autofinancées. Par ailleurs, en choisissant cette solution de financement, le jeune entrepreneur privilégie la sécurité. Les fonds lui appartenant, il n’a aucune dette à rembourser. Attention, il y a cependant un risque. En utilisant ses économies, l’entrepreneur perd toute possibilité de stabilité financière, si un besoin urgent d’argent se fait sentir.

Se tourner vers le concept de crowdfunding

De plus en plus d’entrepreneurs choisissent aujourd’hui de financer leur start-up via le crowdfunding ou le financement participatif. Il consiste pour les entrepreneurs, à convaincre le grand public du potentiel de ses idées afin de les inciter à participer au lancement du projet, et ce, en termes aussi biens économiques que financiers. La somme que chaque personne investit est généralement peu importante. Pour réussir à atteindre la somme requise, il est donc important de convaincre un maximum de personnes. Aujourd’hui, il existe sur le Net, toutes sortes de plateformes de crowdfunding, auxquelles tous les entrepreneurs peuvent accéder.